Achat vente commerces, fonds de commerce, entreprises a reprendre vrbhxqys. ugg australia shopoonvente de commerce en liquidation

Annonces gratuites de recherche d'entreprises et de fonds de commerce. Liste des 1746 annonces Rechercher Secteur d'activit
vente de commerce en liquidation

Bottes ugg de peau de mouton
bottes style ugg
Ugg classique court noir
uggs grand rapids
bureau bottes uggs Liquidation ou reprise en SCOP, le dilemme des salariés de l’enseigne textile Mim Une dizaine de salariés souhaitent reprendre sous forme de société coopérative ouvrière et participative l’enseigne mise en redressement judiciaire.

Le Monde | 26.04.2017 à 07h59 • Mis à jour le 26.04.2017 à 08h02 | Par Solène Lhénoret

L’avenir des salariés de Mim est suspendu à la décision du tribunal de commerce de Bobigny (Seine- Saint-Denis ). Celui-ci devrait se prononcer , mercredi 26 avril, sur un projet de reprise en société coopérative ouvrière et participative (SCOP) élaboré par des salariés de l’enseigne de mode à petits prix, mise en redressement judiciaire en novembre 2016. Lire aussi :   Travailler en SCOP, qu’est-ce que ça change pour le salarié ?

A la fin de mars, le tribunal a prononcé la liquidation partielle de Mim et validé l’offre de reprise partielle formulée par l’enseigne suisse Tally Weijl, en association avec le français Etam . Ces deux société s proposent de reprendre 71 points de vente sur les 233 magasins en propre (et 90 affiliés) implantés sur toute la France . Dans ce cadre, elles ne garderont que 287 salariés, en en laissant 800 autres sur le carreau.

Pour ces derniers, c’est donc la perspective d’un licenciement par le biais d’un plan de sauvegarde de l’ emploi (PSE) qui, théoriquement, se dessine. Une date butoir avait d’ailleurs été fixée au 18 avril, avec une audience au tribunal de commerce de Bobigny durant laquelle l’administrateur devait demander la mise en liquidation judiciaire de la société.

Mais, ce jour-là, le tribunal a annoncé qu’il prorogeait cette décision au 26 avril. Le temps de laisser à la dizaine de salariés de Mim (dont deux dirigeants) porteurs du projet de reprise en SCOP de consolider leur proposition : leur projet consiste à reprendre le périmètre de Mim non racheté par Tally Weijl et Etam, qu’ils jugent, malgré tout, viable. Selon Isabelle Velila, déléguée du personnel du syndicat SECI-UNSA et l’une des initiatrices du projet, « la SCOP doit permettre de sauver entre 500 et 550 emplois sur les 791 actuels et entre 110 et 120 magasins ».

Mais le temps presse. Les salariés avaient une semaine pour prouver la viabilité de leur business plan. Un des principaux enjeux est de démontrer l’existence d’un marché dans un secteur hyperconcurrencé. Mais il leur faut également trouver l’adhésion d’un maximum de salariés, ainsi que le financement de départ.

Démontrer l’existence d’un marché

Fondée en 1976, la chaîne de prêt-à-porter féminin a été vendue au britannique New Look, qui l’a revendue en 2014 à un hongkongais, Main Asia. Au bout de deux ans, Mim a affiché 9 millions d’euros de pertes, pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 150 millions. Sa dette atteint 60 millions d’euros.

« Le vrai problème a été la gestion de Main Asia qui a laissé le monopole à un fournisseur unique, explique Eric Scherrer, président du SECI-UNSA. Mim achetait son stock 25 % plus cher que le marché. »

Dans le cadre de la SCOP, les salariés assurent avoir trouvé cinq fournisseurs prêts à travailler avec eux, à condition d’être payés d’avance pour la première livraison. « En travaillant avec ces nouveaux fournisseurs, l’entreprise va acheter des produits moins chers et de meilleure qualité, ajoute Eric Scherrer. Mim va pouvoir baisser ses prix. »

Trouver le financement

Pour acheter ce stock et permettre à l’entreprise de fonctionner sur les douze premiers mois, les salariés estiment avoir besoin de 5,6 millions d’euros. « L’entreprise ne dégagera pas de bénéfice la première année, précise Eric Scherrer. Mais 2,5 millions d’euros de bénéfices sont prévus la deuxième année. »

Après avoir présenté leur projet au ministère du travail , le 18 avril, les salariés ont reçu le soutien du gouvernement. « On a expertisé le préprojet et fait quelques remarques, souligne Jean-Luc Belda, conseiller en charge du pôle restructuration au ministère du travail. Lorsque le projet sera finalisé, on pourra décider d’apporter un soutien financier. Etant donné qu’il est question de sauver des emplois, on aura évidemment un regard bienveillant. »

Les salariés et le projet de SCOP

Au sein des 1 400 salariés qui composent l’entreprise, l’idée de la SCOP ne fait cependant pas l’unanimité. Depuis novembre 2016 et le redressement judiciaire, plusieurs offres de reprise ont été faites, sans jamais aboutir . En particulier celle présentée par La Compagnie de Clémenty, qui avait été largement soutenue par les salariés car elle devait ne licencier « que » 65 personnes. Mais les garanties financières exigées par les juges n’ont pas été remplies.

Après ces multiples rebondissements, « les salariés ont cessé d’y croire et ont fait leur deuil, explique une élue du comité d’entreprise. Alors, le projet de SCOP, initié par deux dirigeants de Mim et n’ayant pas été présenté à l’ensemble des salariés, a été très mal perçu. »

« Ça a frustré beaucoup de monde , raconte Audrey, déléguée syndicale CFDT. Pour les salariés, Mim est une souffrance depuis novembre [2016] . Ils ont envie que ça s’arrête et ils ont l’impression que la SCOP va continuer à les faire souffrir . »

Pour la déléguée du personnel, le PSE prévu dans le cadre de la mise en liquidation judiciaire devrait permettre de distribuer 2,6 millions d’euros aux salariés. « Avec la SCOP, si ça capote, on peut tout perdre au bout de six mois », poursuit-elle.

En interne, un sondage (sans valeur légale) a été réalisé auprès des salariés concernant ce projet de SCOP. Les résultats, publiés sur la page Facebook du syndicat FO Mim et prenant en compte les non votants, donnent 58 % « contre », soit 348 votants environ.

Si les salariés réunissent toutes ces conditions d’ici à mercredi, le tribunal pourrait décider de laisser trois mois supplémentaires aux salariés pour finir de constituer le dossier. « A partir du moment où le tribunal aura statué sur un délai, on pourra faire l’instruction, explique Françoise Fagois, directrice de l’union régionale des SCOP. Mais il faudra plus de monde mobilisé. Si les gens n’y croient pas en interne, c’est compliqué. »



CCI Hérault

Béziers - 04 67 809 809 Montpellier - 04 99 515 200 Sète - 04 67 462 828

Nous rencontrer

Produits & services CCI

S’ABONNER A LA NEWSLETTER

Nous contacter

Produits & services CCI

S’ABONNER A LA NEWSLETTER

Nous contacter

Création et reprise d'entreprise Formalités Développement de votre entreprise Sud Formation Economie et territoire Votre CCI Vous êtes Créateurs / Repreneurs / Auto-entrepreneurs Cédants Commerçants / services à la personne Professionnels du tourisme Industriels / services aux entreprises Etudiants / Apprentis / Salariés Collectivités et administrations Facebook Twitter LinkedIn Formulaire de recherche Rechercher Vous êtes ici Accueil » Toute l'actualité » Vente en liquidation des stocks Publiée le vendredi 20 Juin 2014 - Règlementation Vente en liquidation des stocks

La déclaration préalable, qui doit obligatoirement être effectuée 2 mois avant la vente, doit dorénavant être déposée à la mairie, et non plus en préfecture.

Mots-clés:  # commerce + A - A

Un commerçant qui envisage la cessation, la suspension, le changement d'activité ou la modification des conditions d'exploitation de son commerce (pour travaux notamment) peut être autorisé à procéder à la vente à prix réduit, dans un délai rapide, de la totalité ou d'une partie de ses marchandises.

À partir du 1er juillet 2014, la déclaration préalable doit être déposée à la mairie, et non plus en préfecture.

source : service-public.fr

En savoir plus sur la Vente en liquidation des stocks

Téléchargez le formulaire de déclaration préalable à une vente en liquidation (.pdf - 94.16 Ko)

Retour aux actualités Création et reprise d'entreprise Atelier collectif - Etes-vous prêts à vous lancer ? Entretien découverte Entretien - Business Model 5 jours pour entreprendre formation pour la création Créa'Boost Entretien - du projet au business plan Construisez votre projet en ligne avec CCI Business Builder La Place Créative - Forum de la Création d'entreprise Entrepreneurs de talent Nouvelle boutique en ligne de l'Agence France Entrepreneur Formalités Centre de Formalités des Entreprises - CFE Service + du CFE Professionnels de l’immobilier Formalités à l'international Point A : recruter un Apprenti Taxe d’apprentissage Journaux d’annonces légales de l’Hérault Tribunal de Commerce Montpellier Point accueil AGEFICE Développement de votre entreprise Innover Intégrer une démarche environnement Se développer à l'international Industrie du futur Transmettre une entreprise : Développer son commerce Tourisme / Qualité Développer votre E-business Prévenir les risques et faire face aux difficultés Réseaux économiques Financer votre développement Accédez aux marchés publics Cluster Sud des Commerces en réseau Fichier - liste d'entreprises Sud Formation CCI Sud Formation CFA Régional Sud Formation - Béziers Sud Formation - Montpellier Sud Formation - Sète La Validation des Acquis de l’Expérience - VAE Les formations en Hôtellerie-Restauration Les formations en Tourisme Les formations en Commerce et Services Formation en langues : Anglais ou Espagnol Gestion, finances, comptabilité et bureautique E-commerce et Webmarketing Objectif apprentissage Economie et territoire Suivre la conjoncture Infrastructures de transport Impact des événements commerciaux, culturels et sportifs Fichiers d'entreprises du territoire de la CCI Votre CCI Nous connaître Ambassadeurs du territoire Responsabilité Sociétale des Entreprises Appels d'offres Mécènes Montpellier Méditerranée Montpellier Business School Espace Presse CCI Hérault - Assemblées générales et délégations de signatures

 

Nous rencontrer sur le territoire

Allo CCI : 04 99 515 200

Nous contacter

Restez connectés Facebook Twitter LinkedIn Votre réseau CCI

Site de la CCI Occitanie

Site des CCI de France

Mentions légales Nous contacter Espace presse Plan du site CCI Hérault CCI Entreprises - Montpellier CCI Délégation de Béziers CCI Délégation de Sète Antenne CCI Saint-Côme Montpellier centre Antenne CCI Lunel-Petite Camargue Littoral Antenne CCI de Ganges - Le Vigan Antenne CCI Lodève-Coeur d'Hérault Sud Formation - Béziers Sud Formation - Montpellier Montpellier Business School Aéroport Béziers Cap d’Agde Aéroport Montpellier Méditerranée Parc des expositions de Béziers

Visiter la page de l'ensemble de nos implantations

CCI Occitanie
Le site de la CCI Occitanie
Lire la suite CCI de France
Le site portail des Chambres de Commerce et d'Industrie
Lire la suite